Un remède utilisé depuis plus de 3000 ans
  • Tonique, revitalisant
  • Complément efficace lors d'un régime (élimine la cellulite)
  • Éclaircit le teint
  • Renforce le système osseux
    et cartilagineux
  • (excellent contre l'arthrite)
Unique par sa triple action :
  • sur le foie (cholérèse)  en captant et neutralisant les toxines
  • sur les reins (diurèse) en drainant et filtrant
  • sur l'organisme en le re-minéralisant
Posologie :
  • 1 cure pour 20 jours (5 litres)
  • 250 ml / jour en dehors des repas

Éthique : Tout comme notre produit, nous respectons la forêt.
Notre sève de bouleau est récoltée en France dans la tradition et le respect des arbres (Zones préservées,etc..)
Soins attentifs et démarche écologiques sont nos mots d'ordre.

La récolte de sève de bouleau

La période de coulée et le rendement en sève peut considérablement varier d’une année à l’autre, d’un arbre à l’autre, d’une journée à l’autre et à l’intérieur même de la journée et ce, selon la dimension des tiges, l’espèce de bouleau et les conditions météorologiques.

Elle débute lorsque la moyenne de la température journalière du sol et du bois de l’arbre se situe au-dessus de zéro.

La coulée est plus étroitement corrélée avec la température du sol à 15 cm de profondeur et celle du tronc de l’arbre où s’effectue l’entaillage qu’avec l’air environnant (Ryabchuk 1974 in Maher 2005).

Récolte de sève de bouleau


La coulée est en général de courte durée, deux à trois semaines par année en moyenne, parfois plus, et s’échelonne habituellement du début mars à la mi-avril jusqu’à approximativement l’ouverture des bourgeons des feuilles.

Après cette période, la sève deviendra d’une couleur blanc laiteux.

Elle peut également dégager une odeur de fermentation ou donner en bouche un goût amer à la suite de l’activité des levures. Le sirop produit avec une telle solution sera nécessairement de faible qualité voire même de mauvais goût.


La première étape consiste à forer un trou de faible diamètre dans le tronc (sur une profondeur de  5 à 8 cm.) et en y insérant un chalumeau. Il est reconnu que le diamètre de l’entaille, avec la profondeur, représentent les deux facteurs de l’entaille les plus susceptibles d’influer sur le rendement.


Le patron de distribution des entailles doit être exécuté de façon à éviter la superposition des zones de compartimentage dans le tronc. Rappelons qu’il importe de s’éloigner d’au moins 5 cm de part et d’autre d’une ancienne entaille. La distribution des entailles doit tenir compte de toute la période d’exploitation de l’arbre.

Il faut donc les distribuer aux quatre points cardinaux afin d’éviter de privilégier une portion du tronc qui affecterait éventuellement la productivité.


L’entaille doit présenter une forme parfaitement cylindrique et la plus régulière possible pour accueillir parfaitement le chalumeau afin d’assurer une meilleure étanchéité. Elle doit être percée à angle droit par rapport au tronc sinon la mèche dessinera nécessairement une forme ovale. Le perçage de l’entaille doit être exécuté de manière à définir une pente comprise entre 5o et 10o et orientée vers l’extérieur et le bas de l’arbre de façon à faciliter l’écoulement de la sève.

De plus, une telle pente permet d’assurer un assèchement rapide de l’entaille après le désentaillage, d’éviter l’accumulation de l’eau de pluie et des détritus végétaux ainsi que de prévenir la prolifération de cer- tains micro-organismes pouvant provoquer la pourriture du tronc.

Après le prélèvement, le trou se rebouche à l'aide d'une cheville de bois de même diamètre pris dans une branche de l'arbre.
La montée de la sève est brutale et violente. 

D'un jour à l'autre, d'une branche sciée peut s'échapper un véritable jet de sève. 

Cette récolte n'épuise pas l'arbre.

Retourner en haut


Groupez vos achats! Livraison offerte
à partir de la 6ème cure
(En France Métropolitaine)

Passez commande par téléphone au
09.67.25.42.12
(prix d'un appel local)